VPN et télétravail

Suite à la pandémie du COVID-19, le télétravail a de grandes chances de devenir la normalité en entreprise. Les organisations sont donc obligées de repenser le mode de travail traditionnel et de renforcer la sécurité du poste de travail via VPN. Bien que la sécurité du poste de travail par mots de passe soit largement appliquée par les collaborateurs, laisser les salariés travailler depuis leur domicile peut augmenter les vulnérabilités et les risques de piratage de l’entreprise. La connexion des collaborateurs à leurs comptes professionnels en ligne à partir de leurs propres appareils personnels nécessite forcément l’installation d’un VPN puissant et efficace. L’entreprise doit donc sécuriser ses serveurs et son réseau informatique interne pour que les failles soient réparées afin de garantir un travail à distance serein et protégé.

Utiliser un VPN pour une sécurité infaillible

Pour bien faire les choses en matière de protection des données, il est bon de s’assurer que les ressources mises en place permettent de corriger les problèmes et les vulnérabilités informatiques de l’entreprise. 

La sécurité du poste de travail doit absolument passer par un système d’exploitation mis à jour et utilisant des logiciels dans leur version la plus récente. 

En parallèle, en matière de télétravail, l’usage d’un Virtual Private Network est essentiel pour permettre aux collaborateurs de se connecter de chez eux en toute tranquillité. 

Un réseau privé virtuel apporte généralement une sécurisation poussée des connexions Internet. Les collaborateurs doivent donc avoir à leur disposition ce réseau qui offre le chiffrement de la connexion internet. 

Les données échangées sur les différents équipements informatiques ne pourront plus être interceptées ou lues par des personnes malveillantes.

Autre point, plus il y a d’utilisateurs, plus les failles de protection, la menace de piratage et l’intrusion de virus sont élevées. 

Si une grande partie des salariés travaillent à distance, l’entreprise doit mettre à leur disposition des équipements performants et opter pour une politique de cybersécurité accrue. 

En effet, les facteurs d’une attaque virtuelle sont souvent liés à une défaillance comportementale.

Que doit faire l’entreprise ?

L’entreprise doit tout d’abord interdire les connexions à un réseau Wi-Fi public. Ensuite, qu’il s’agisse d’un ordinateur personnel ou professionnel, le collaborateur doit le protéger par un logiciel contre les virus et surtout le mettre à jour. 

De même, quels que soient les serveurs installés, la dernière version doit être téléchargée et installée. 

Il est aussi d’usage de mettre à jour régulièrement les logiciels de tous les appareils technologiques lorsqu’ils sont utilisés pour travailler (pc portable, smartphone et tablette).

Les facteurs de la réussite de la cybersécurité sont fortement dépendants du comportement des utilisateurs. 

L’entreprise peut se protéger avec un maximum d’outils informatiques de sécurisation, moyennant des ressources financières conséquentes. Mais si les utilisateurs oublient de mettre à jour leurs logiciels, le risque devient élevé.

Toshiba_guide_securite_informatique