parc informatique

Comment mettre en place une politique de sécurité informatique ? On pourrait penser que cette question est au cœur des préoccupations des sociétés, tant les cyberattaques et intrusions se multiplient ces dernières années et ciblent à la fois les particuliers, les petites entreprises ainsi que les multinationales. Pourtant, la sécurisation ne représente en moyenne que 3 % du budget informatique des entreprises. Un chiffre qui donne matière à réflexion et qui prouve que le milieu professionnel a encore beaucoup à apprendre sur le fonctionnement et l’exploitation d’un système informatique.

On vous explique donc comment assurer la sécurité du réseau informatique de l’entreprise, repérer les failles potentielles, empêcher une intrusion et protéger votre réseau d’ordinateurs grâce à cinq conseils pratiques et simple à mettre en place.

1. Sécuriser les mots de passe et l’authentification

Le tout premier des 5 conseils pour protéger le système informatique de votre entreprise peut sembler d’une simplicité quasi enfantine. Il s’agit de sécuriser vos mots de passe en les actualisant de manière régulière. Toutefois, et pour une meilleure sécurité du réseau d’ordinateurs de votre PME, il vous est conseillé d’opter pour une authentification à deux facteurs. Cette solution peut être plus fastidieuse, avec un code unique à renseigner sur smartphone, mais elle offre un supplément bienvenu de sécurisation informatique.

2. Installer des logiciels de qualité et de confiance

Quels sont les principaux logiciels de sécurité informatique pour le secteur d’activité de votre entreprise ? Cette question doit impérativement être posée avant l’exploitation de tout nouveau software. Le prestataire à l’origine du logiciel est-il fiable ? A-t-il été validé par des sources qui sont elles-mêmes sont de confiance ? À vous de faire vos recherches en amont pour réduire au maximum les risques extérieurs. Vous profiterez ainsi d’un outil au fonctionnement idéal et vous offrant un bon niveau de protection en matière de sécurité informatique.

3. Mettre à jour vos logiciels, systèmes d’exploitation et matériel informatique

Pour assurer la sécurité d’un parc informatique et éviter de fournir des portes d’entrées pour les virus et pirates informatiques, il est important de mettre à jour correctement et régulièrement vos logiciels et systèmes d’exploitation. Mais la sécurisation ne s’arrête pas là. Il est également recommandé de renouveler les équipements de votre parc informatique afin d’offrir plus de sécurité et de fiabilité, ainsi qu’une meilleure efficacité du réseau au quotidien.

4. Effectuer des sauvegardes régulières

Si votre entreprise est la cible d’un ransomware, c’est-à-dire d’un logiciel malveillant qui « prend en otage » les données de votre entreprise, elle peut faire faillite ou perdre le travail de plusieurs années. Pour vous prémunir contre ce type d’attaque, la meilleure solution est de sauvegarder régulièrement votre base de données. Ainsi, et que ce soit à cause d’un hacker, d’un virus ou d’un problème de gestion interne, vous pourrez restaurer les données menacées ou corrompues.

5. Effectuer régulièrement un audit de sécurité informatique

L’audit de sécurité est une procédure essentielle pour assurer l’efficacité du système d’exploitation de votre parc informatique. Mais concrètement, pourquoi et comment réaliser un audit de sécurité informatique ? Les raisons sont simples. Un audit de sécurité permet en effet :

  • d’anticiper les problèmes pour gagner en productivité ;
  • de repérer toutes les failles potentielles du réseau ;
  • de se mettre en conformité avec la loi en cas de fusion de l’entreprise ou de vente.

Quant à sa mise en place, elle doit se dérouler selon le plan suivant :

  • commencez par un pré-audit ;
  • vérifiez l’intégrité du système informatique ;
  • effectuez un test d’intrusion sur vos serveurs ;
  • mettez en place une stratégie de cybersécurité adaptée aux enjeux de l’entreprise.

Attaque informatique ou cyberattaque : quels sont les différents types ?

Vous avez maintenant les bases principales pour protéger le parc informatique de votre entreprise. Mais contre quoi, concrètement, cette protection est-elle nécessaire ? En effet, pour éviter des mauvaises surprises, il est préférable de bien connaître son ennemi. Ci-dessous les principales catégories d’attaques et virus auxquelles vos serveurs informatique doivent se préparer.

Le phishing

Le phishing consiste à usurper l’identité d’un tiers de confiance – souvent une banque ou une autre institution – dans l’objectif de récupérer des informations sensibles comme un numéro de compte en banque ou un mot de passe. Dans les faits, la victime croit avoir affaire à un interlocuteur légitime et offre de plein gré toutes ses données, souvent en répondant à un faux formulaire.

Le ransomware

Le ransomware est un logiciel malveillant qui permet de prendre en otage les données sensibles d’une entreprise et notamment les données cryptées récupérées par un autre moyen. Généralement, le hacker demande une somme d’argent en échange de la restitution des données ou de leur non-divulgation.

Les autres cyberattaques

Les autres cyberattaques courantes concernant les systèmes informatiques professionnels sont :

  • l’implantation de programmes espions ;
  • les intrusions pures et simples ;
  • le rebond vers un faux site.

Autant de risques informatiques contre lesquels il est difficile de se prémunir, les hackers ayant souvent un temps d’avance sur les prestataires et concepteurs d’antivirus. Toutefois, et en suivant les conseils présentés plus haut, vous devriez être en mesure de réduire drastiquement la marge de manœuvre des pirates, et, en cas d’intrusion réussie, de limiter les dégâts causés.

Toshiba_guide_securite_informatique