Santé connectée, esanté, télémédecine _ quels champs d'application - Votre IT Facile

Les nouvelles technologies changent notre quotidien. L’accès à internet, le big data, l’intelligence artificielle ouvrent des champs d’application pour les professionnels du médical et les professions médico sociales. Cela va du simple fait de consulter un médecin à distance, la surveillance, la téléassistance, au recueil et au traitement en masse d’informations médicales via les objets connectés. Santé connectée, esanté, télémédecine : quels sont les champs d’application ?

 

Esanté : qu’est ce que c’est ?

 

L’esanté est une approche globale de la médecine qui intègre l’ensemble de ses acteurs par le biais d’outils informatiques. À l’image d’un réseau social, cette approche offre la possibilité de connecter les patients et les praticiens et ouvre ainsi la porte vers une amélioration du parcours de soin.

Cela est permis grâce à la place de plus en plus importante que prennent nos smartphones, tablettes, montres, bracelets et autres outils connectés, mais également des logiciels développés par les start-ups spécialisées dans le domaine.

 

Esanté, télémédecine: quels sont les champs d’applications?

 

Le domaine de la santé connectée englobe quatre axes majeurs. Les actes de télémédecine s’en trouvent grandement facilités.

Tout d’abord, l’information et la formation des professionnels, par le biais de la diffusion en temps réel de l’actualité médicale, mais également par l’opportunité d’accéder à des protocoles de soins pour une maladie ou un problème particulier.

On trouve ensuite les activités qui traitent de la prise en charge des patients par des collectes de données ou de « télémonitoring ». Il peut s’agir par exemple d’un bracelet connecté ou d’une montre connectée. Inversement, les outils offrent la possibilité, en fonction des informations transmises, d’effectuer des prescriptions médicales à distance ou encore d’aider à la prise de décision en ce qui concerne la prise d’un traitement par exemple.

En outre, la collaboration entre les professionnels de santé est permise grâce à des plateformes sur lesquelles il est possible d’interagir par divers moyens comme c’est le cas de la vidéo. C’est le cas d’une consultation à distance par un médecin généraliste ou un spécialiste.

Enfin, l’autonomie des patients est aussi au cœur de concept d’esanté via l’installation d’applications, ou par l’opportunité d’accéder à des communautés pour ne citer que cela. Le client a également la possibilité de visionner son dossier médical complet grâce à la centralisation de l’information.

 

Conséquences de la mise en place du concept d’esanté

 

L’esanté, la télémédecine ou encore la santé connectée bouleverseront le fonctionnement de l’économie. En effet, c’est par la coopération entre les professionnels que l’accès au dossier unique du patient que le parcours de soin seront nettement améliorés dans l’intérêt de l’ensemble des parties prenantes. En outre, la digitalisation du parcours de santé et de soins permettra à chacun d’obtenir une information claire et transparente sur le patient.

La relation entre les médecins et le client évoluent également avec l’esanté.

Tout d’abord, le patient est rendu de plus en plus autonome, évitant ainsi de surcharger les cabinets médicaux lorsque cela n’est pas nécessaire.

Les professionnels, quant à eux, ont la possibilité par le biais de la téléassistance médicale de guider le malade vers la résolution de son problème et de l’orienter. La collaboration entre le patient et les praticiens entre enfin au cœur de la pratique de la médecine.

 

Santé connectée, esanté, télémédecine: conclusion

 

Pour conclure, les objets connectés seront au centre de la santé de demain. Avec la collecte des données des malades, les professionnels disposeront d’une information claire et transparente qu’ils pourront compléter. La collaboration entre les patients et les médecins sera plus forte et l’accès à la connaissance pour les praticiens sera optimisé dans l’intérêt de tous.

Autres articles qui vous intéresseront:

La digitalisation des pratiques chez les professionnels de santé