réseau 4g 5g

Le tout connecté est un concept qui tend à se développer d’année en année. On l’a vu par exemple avec les voitures autonomes et la multiplication des objets connectés. Les réseaux actuels deviennent de plus en plus saturés et limités concernant leur bande passante. Il est temps de délaisser progressivement le réseau 4G au profit de la 5G qui utilise des fréquences supérieures à la 3G et à la 4G et plus exactement des ondes millimétriques. On peut se demander si les opérateurs mobiles vont abandonner le réseau mobile actuel ou prendre en considération les craintes émises par l’Organisation Mondiale de la Santé en 2011.

 Les problématiques autour de la technologie 5G

 Actuellement, plusieurs réseaux sont disponibles et le réseau mobile le plus performant continue à se développer. 

Ce besoin d’expansion du réseau est lié à la demande croissante de débit en raison de l’utilisation de plus en plus d’objets connectés 5G et de nouvelles technologies comme les voitures autonomes. 

À ce jour, le réseau disponible dans les grandes villes ne suffit plus et une couverture 5G est à envisager. 

Le problème actuel a été mis en avant par l’OMS qui a annoncé que les ondes électromagnétiques ainsi que les fréquences employées étaient très probablement cancérigènes.

Certains groupes de personnes souhaitent donc boycotter leur opérateur afin de ralentir le déploiement de cette nouvelle technologie le temps que des études plus poussées sur les fréquences utilisées et les ondes électromagnétiques générées soient réalisées. L’Arcep, l’Autorité de régulation des communications électroniques et des Postes, tranchera très certainement dans le futur.

 Le réseau 4G sera-t-il totalement abandonné ?

 Même si l’on reste méfiant vis-à-vis des craintes de l’Organisation Mondiale de la Santé concernant l’éventuelle dangerosité des fréquences utilisées de la 5G et plus exactement des ondes millimétriques, lorsqu’on se réfère à ce qui a été fait lors du déploiement des technologies précédentes, la 4G n’a par exemple pas remplacé la 3G totalement. 

En effet, les réseaux les plus modernes sont d’abord mis en place dans les grandes villes dans lesquelles les enjeux sont plus importants. 

Le déploiement de la cinquième génération des standards pour la téléphonie mobile ne fera pas exception à cela. 

Il sera possible d’en profiter dans les grandes agglomérations (Paris, Marseille, Lille ou Lyon) mais certains secteurs ne seront peut-être jamais totalement concernés comme c’est le cas actuellement avec le réseau de quatrième génération qui n’est pas présent sur l’ensemble du territoire. 

Pour profiter de la couverture 5G, de ses fréquences, et bénéficier d’un haut débit, il faudra donc avoir la chance d’être situé dans les endroits dans laquelle elle sera mise en place. 

Il faudra aussi posséder un équipement compatible et attendre l’accord de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des Postes. 

Votre opérateur de téléphonie mobile prendra en charge les changements, vous n’aurez donc rien à faire pour bénéficier des fréquences supérieures sauf investir dans un appareil compatible.