Reconnaissance faciale

De nos jours, les entreprises collectent, stockent et utilisent une quantité toujours plus impressionnante de données personnelles. Celles-ci deviennent un véritable enjeu stratégique : aussi, il convient d’en assurer l’entière protection. Reconnaissance faciale, fingerprinting, bitlocker et sécurité en entreprise Voici donc trois dispositifs permettant d’en garantir la sécurité.

La reconnaissance faciale

La reconnaissance faciale est une technologie relativement ancienne qui est devenue nettement plus performante grâce à l’intégration de l’intelligence artificielle

En effet, auparavant, la reconnaissance faciale n’était réellement efficace qu’avec des visages statiques. Désormais, il est possible d’identifier une personne en mouvement.

Cette technologie est donc maintenant suffisamment mature pour servir également à l’authentification. 

Elle se montre plus sécurisante qu’une protection par simple mot de passe, grâce à de nombreux critères d’identification. 

Il est aussi intéressant de noter que la reconnaissance faciale bénéficie d’un a priori très positif du grand public. 

Ce dernier apprécie notamment le côté peu intrusif de cette technologie, comparativement à la reconnaissance digitale ou encore à la reconnaissance de l’iris.

Le Canvas Fingerprinting

Le terme anglais « Fingerprint » se traduit par « empreintes digitales« . Pourtant, il s’agit bien d’une protection informatique. 

En effet, le principe du Canvas Fingerprinting consiste à générer un code informatique en fonction des paramètres de navigation (appareil, navigateur, site visité) d’un utilisateur. 

Lorsque cette même personne reviendra sur le site, il sera immédiatement identifiable grâce au code précédemment généré. On pourra ainsi lui proposer des contenus et des publicités adaptés.

Cette technologie rappelle les cookies, ces fichiers générés par les sites et installés sur le poste de l’utilisateur. 

D’ailleurs, la CNIL assimile les deux pratiques sur le plan juridique. Aussi, il convient d’obtenir le consentement de l’utilisateur avant d’employer ces deux techniques d’identification de l’internaute. Signalons toutefois que le Canvas Fingerprinting ne nécessite pas l’enregistrement de fichier sur le poste de l’utilisateur.

Le chiffrement des données

Pour éviter que des données sensibles se retrouvent, suite au vol ou à la perte d’un PC portable, entre de mauvaises mains, il est primordial de mettre en place une solution efficace de chiffrement qui va crypter et donc rendre inutilisables pour les autres les données qui y sont enregistrées.

Microsoft propose gratuitement dans son système d’exploitation (depuis Vista) un logiciel de chiffrement de données natif nommé BitLocker Drive Encryption. 

Cette solution a déjà démontré sa fiabilité et sa robustesse dans le cadre de la protection des parcs de machines fonctionnant sous Windows. 

Parmi les dernières évolutions de BitLocker, il convient de mettre en avant le contrôle du port DMA (réduisant ainsi les risques inhérents aux données chiffrées longuement inutilisées), le chiffrement des données stockées sur les clés USB ou encore l’outil de configuration et d’administration Microsoft Bitlocker Administration and Monitoring.

Reconnaissance faciale