Qu’est-ce qu’une classe mobile ?

L’informatique et les logiciels sont devenus incontournables dans notre société. Dans ce contexte de prévalence du numérique, on peut se demander quelle place occupe la tablette dans le secteur de l’éducation et comment en faire un outil utile pour les enseignants et les élèves. Afin de faciliter l’usage de l’informatique dans les établissements solaires sans dépendre d’une installation multimédia complexe, la classe mobile a été inventée. Son but est de permettre aux professeurs de bénéficier des avantages des outils informatiques en toute autonomie. Qu’est-ce qu’une classe mobile ?

De quoi se compose une classe mobile ?

Afin de permettre à tous les élèves d’acquérir des connaissances qui leur seront utiles, quelle que soit leur orientation scolaire, il est important de faciliter l’usage des nouvelles technologies. Mais comment procéder ? Il faut en premier lieu interroger cette thématique : le numérique à l’école, focus sur les équipements informatiques

Alternative à la traditionnelle salle informatique, la classe mobile peut être déployée dans les établissements scolaires, pour des écoliers, collégiens, lycéens ou étudiants. 

Également appelée classe nomade, elle se compose d’un accessoire ou meuble de rangement (valise à roulettes, chariot, etc.) contenant des tablettes numériques, des PC 2-en-1 ou des ordinateurs portables dotés de batteries avec une grande autonomie. D’autres équipements sont aussi généralement présents dans la classe mobile :

  • un chargeur centralisé afin de permettre l’alimentation électrique des appareils par un raccordement au réseau électrique local ;
  • un vidéoprojecteur ;
  • une imprimante ;
  • une borne Wi-Fi pour raccorder les ordinateurs ou les tablettes au réseau de l’établissement scolaire.

Quels sont les prérequis technologiques ?

Afin que la classe mobile fonctionne correctement, les établissements doivent s’assurer que leur réseau informatique est déjà doté de certaines fonctionnalités essentielles telles qu’un anti-virus, un filtre anti-spams, un filtrage internet, un système de restauration automatique des postes, une procédure de gestion des sauvegardes. 

Il faut aussi définir qui peut intervenir dans le cas d’un souci de connexion de la classe mobile, dans quels délais, etc. 

Enfin, une formation préalable des enseignants doit éventuellement être envisagée en cas de disparités de niveau face aux outils informatiques.

Quels sont les avantages de la classe mobile ?

Grâce à la classe mobile, une grande variété de supports pédagogiques est disponible pour les enseignants comme par exemple les vidéos, les sites internet, les QCM autocorrectifs, etc. La classe nomade facilite des usages déjà existants en permettant aux professeurs une utilisation ponctuelle de l’informatique et une différenciation des supports sans qu’il soit nécessaire de déplacer toute leur classe vers la salle informatique. 

Le gain en flexibilité et en mobilité est certain. Les classes nomades sont également utiles dans des établissements ne possédant aucune salle informatique. Leur mobilité est enfin un moyen d’effectuer du travail connecté même en dehors des établissements scolaires grâce à une borne Wi-Fi.

Le travail de préparation en amont est forcément modifié et doit intégrer ces changements organisationnels. Les élèves peuvent travailler sur leurs ordinateurs seuls ou à plusieurs, tout en conservant une grande interactivité avec leur enseignant. 

Cela est notamment rendu possible grâce au logiciel de supervision installé sur l’appareil de l’enseignant qui lui permet de suivre les actions réalisées en direct sur chaque poste d’élève. Ainsi, en cas de difficultés ou de questions spécifiques, il a le choix entre se déplacer pour rejoindre l’élève ou prendre la main sur son ordinateur ou sa tablette. Le travail effectué peut aussi différer selon l’avancement de chaque élève.

Le multimédia et l’éducation nationale

Le développement des classes mobiles au sein des établissements scolaires nécessite un engagement important de toutes les parties prenantes. Afin de mettre pleinement le numérique et l’informatique au service du personnel administratif dans les écoles, plusieurs facteurs sont à prendre en compte. 

Tout d’abord, le chef d’établissement doit être le moteur de la démarche. Les enjeux des TICE (Technologies de l’Information et de la Communication de l’Enseignement) doivent être appréhendés par l’ensemble de la communauté éducative afin qu’une démarche pédagogique soit construite. 

Il faut qu’elle se base sur des outils et des appareils et non l’inverse. Un suivi de projet doit être mis en place ainsi qu’une communication et une valorisation des actions auprès des professeurs, des élèves et des parents. 

Du côté technique, les réseaux électriques et les infrastructures informatiques doivent être opérationnels et faire l’objet d’une maintenance régulière. Enfin, les appareils sont à choisir en fonction des usages précis que veulent en faire les enseignants.

La classe mobile et l’enseignement à distance

Lorsque les circonstances font qu’une partie des élèves ne peut se rendre en classe pour assister au cours, une solution pour assurer la continuité de l’enseignement consiste à travailler en distanciel. 

Concernant l’enseignement à distance, les avantages et les inconvénients  sont bien connus. Permettre à des élèves non présents physiquement de garder un lien avec les apprentissages est l’avantage majeur de l’enseignement à distance. 

L’apprentissage en distanciel est aussi un gage de souplesse dans l’organisation puisque des contenus préparés à l’avance peuvent être visualisés ultérieurement. Il peut s’agir aussi bien d’activités numériques que d’exercices à réaliser seul. 

Avec la classe mobile, il est même possible de partager les activités réalisées avec des élèves qui sont chez eux. Un des écueils de l’apprentissage en distanciel est l’absence de présence permanente de professeurs auprès des étudiants, collégiens ou lycéens. 

Ainsi, certains perdent leur motivation et leur envie d’apprendre s’effrite petit à petit. Pour d’autres, l’autonomie devient problématique car ils ont besoin d’un soutien immédiat mais ils ne peuvent l’obtenir que de manière décalée dans le temps.