système informatique

Essentiel à la gestion d’une entreprise, le système informatique doit être protégé de nombreuses menaces. Malheureusement, la sécurité en matière de technologie est souvent négligée par les PME. Ces dernières ne se sentent parfois pas concernées par le problème : les gérants de petites entreprises pensent souvent, à tort, que les risques de cyberattaques sont réservés aux plus grandes firmes. Pourtant, quelle que soit la taille de votre entreprise, il est primordial de protéger vos ordinateurs. Sans une cybersécurité adaptée, vous prenez le risque de voir des softwares malveillants dérober vos données, les divulguer ou les détruire. Voici nos 4 conseils pour bien sécuriser son parc informatique, accompagnés d’une astuce supplémentaire pour ne rien laisser au hasard.

1. Formez vos employés sur la sécurité informatique

Avec la démocratisation des nouvelles technologies, vos employés ont acquis certaines habitudes et pratiques. Sans en avoir conscience, ils prennent parfois des risques. Afin de protéger efficacement votre entreprise, il est indispensable de former l’ensemble du personnel à la cybersécurité. 

Pour cela, il convient de les sensibiliser quant aux mauvaises pratiques et aux cyberattaques possibles. Par exemple, les smartphones de vos collaborateurs contiennent souvent des données professionnelles telles que de nombreux contacts. Grandes oubliées du périmètre de sécurité de l’entreprise, ces informations peuvent être facilement récupérées par des personnes, virus et/ou logiciels malveillants.

À travers des formations en ligne, des webinaires ou encore des conférences, vous présentez à vos employés les ressources nécessaires pour une bonne protection de votre SI. Vous leur expliquez comment réagir face à une cyberattaque, comment protéger efficacement des données confidentielles ou encore l’utilisation de mots de passe sécurisés.

2. Utilisez des mots de passe sécurisés

Entreprise : comment se protéger des menaces informatiques ? L’un des meilleurs moyens pour expliquer aux employés de votre organisation l’importance de la cybersécurité est la mise en place d’un système de mots de passe sécurisés. Pour cela, vous pouvez leur proposer d’utiliser un logiciel générateur de mot de passe. Cet outil permet la création de mots de passe hautement sécurisés et sans signification. Vos collaborateurs doivent également mettre à jour régulièrement leurs mots de passe. Cela évitera au maximum les cyberattaques.

Afin d’augmenter encore plus le niveau de sécurité d’accès de vos appareils, vous pouvez opter pour un système d’authentification à deux facteurs. Associé à un antivirus puissant, la sécurisation par mot de passe limite les risques de piratage. Les intrusions au sein de votre réseau seront quasiment impossibles.

3. Anticipez la perte de données

Un incendie, une panne matérielle, un dégât des eaux ou un acte malveillant peuvent mettre en danger les données de votre entreprise. Ces pertes potentielles doivent être anticipées. Les données d’une société doivent impérativement être stockées sur des espaces serveurs spécifiques. L’idéal est que les supports de sauvegarde soient hébergés dans des locaux distincts de ceux hébergeant les serveurs. En cas de problème technique ou de catastrophe naturelle, ils seront ainsi protégés.

Pour une sécurisation optimale, il convient de mettre en place des sauvegardes automatiques à intervalles réguliers. Les logiciels de sauvegarde automatique complètent les sauvegardes manuelles que vous pouvez effectuer sur des plateformes prévues à cet effet. Enfin, il est important de porter une attention particulière aux supports nomades. Les ordinateurs portables, assistants personnels ou encore clés USB doivent être impérativement détruits ou expurgés de leur disque dur avant d’être recyclés. De plus, ils ne doivent être connectés qu’à des ordinateurs de confiance. Ces mesures vous permettront d’éviter toute perte ou divulgation de données confidentielles.

4. Sécurisez les postes de travail

Un autre élément à prendre en compte dans la sécurisation de votre SI est la protection des postes de travail. En effet, chaque ordinateur du réseau doit posséder un anti-virus. Le logiciel protège le poste de travail de l’intrusion de malwares (logiciels malveillants) pouvant endommager les logiciels et détruire ou voler les données de la société. En outre, il est important de paramétrer les appareils afin qu’ils se verrouillent automatiquement après certain temps d’inactivité.

Il est également possible d’interdire la copie de l’ensemble des données d’un fichier afin de contrôler l’usage des ports USB des postes sensibles. Ces paramètres peuvent varier en fonction du système d’exploitation utilisé. Enfin, et parce que la sécurité de l’entreprise passe avant tout par ses employés, il convient d’inciter chaque agent à verrouiller son poste de travail dès qu’il s’absente. Cela limitera les risques d’utilisation frauduleuse de l’appareil ou la mise en route non souhaitée d’une application.

En complément : pensez à l’audit de sécurité !

Les nouvelles technologies sont en perpétuelle évolution. Les techniques de cyberattaque aussi. Pour une cybersécurité optimale, il est intéressant de réaliser un audit de sécurité. Effectué par un fournisseur de services de sécurité, il permet d’analyser les systèmes de sécurisation existants, et de trouver les failles ainsi que les solutions pour y remédier.

En prenant en compte votre problématique ainsi que vos besoins, l’expert vérifie et teste la sécurité de votre SI, les paramètres choisis dans votre système d’exploitation et les faiblesses à optimiser. Dans son rapport, il fait état des différentes améliorations possibles afin d’améliorer votre cybersécurité. L’audit de sécurité peut être effectué à différentes étapes de la vie de l’entreprise : lors de ses débuts pour l’aider dans le choix de son fournisseur et des softwares de protection, à l’occasion du remplacement du parc informatique ou encore après une vague d’intrusions.

Toshiba_guide_securite_informatique