Optimiser la maintenance industrielle

À l’ère de l’Internet des objets (IoT), l’industrie s’est accélérée et transformée. Afin de faire face à de nouveaux enjeux, les entreprises se sont équipées d’outils connectés à Internet. C’est par le biais d’une collecte en temps réel d’informations en provenance des appareils et par l’usage de nouveaux équipements qu’il est possible de réduire drastiquement le temps d’arrêt des machines et des lignes de production. Ici, nous verrons de quelle manière l’IoT permet d’optimiser la maintenance industrielle en temps réel.

 

A lire aussi dans notre dossier « IoT et maintenance industrielle » :

 

Qu’est-ce que les lunettes connectées apportent à la maintenance industrielle ?

Optimiser la maintenance industrielle est possible en utilisant des dispositifs connectés à Internet comme c’est le cas des lunettes ou des montres.

Les techniciens de maintenance peuvent avoir accès en temps réel aux informations concernant les procédures de dépannage ou de redémarrage des machines.

En pratique, il suffit de scanner un QR code afin de disposer en quelques secondes des protocoles demandés.

Ainsi, augmenter l’efficacité et la productivité des agents de maintenance, qui vont pouvoir réparer les outils plus rapidement avec une aide en temps réel par le biais des objets connectés, est maintenant possible.

Mais il est envisageable d’aller encore bien plus loin en rendant les personnels « experts » grâce à l’assistance d’un ordinateur ou d’un expert à distance : c’est l’un des objectifs à atteindre.

En effet, prendre en main une opération de maintenance pouvait s’avérer complexe.

Entre la nécessité de comprendre le problème, la capacité à lire des instructions, dont le vocabulaire est souvent opaque et les compétences personnelles concernant la mise en œuvre d’une intervention sur machine, il était parfois difficile d’arriver au bout des choses.

 

L’Internet des objets (IoT) pour optimiser la maintenance industrielle

La maintenance corrective est la plus coûteuse pour les entreprises. L’intervention du technicien débute lors de la constatation de la panne.

La difficulté pour le personnel présent est d’identifier le problème, de trouver la solution à celui-ci et de la mettre en œuvre. Parfois, l’intervention d’une tierce personne est nécessaire.

Ce type de maintenance est malheureusement chronophage et peut provoquer des temps d’arrêt importants sur les lignes de production.

Pour éviter cela, les industriels ont pensé à mettre en place la maintenance préventive.

L’idée ici est d’anticiper l’usure des pièces pour les remplacer bien avant la panne.

Bien que cette idée soit intéressante, cette méthode reste coûteuse et le nombre d’interventions programmées est souvent surestimé.

Afin d’optimiser le processus, l’utilisation d’objets connectés tels que les capteurs sans fil « longues portées » permet de collecter en temps réel un volume important d’informations.

Cette masse de données qu’on appelle « big data » est traitée par une intelligence artificielle et permet de prévoir la panne juste avant qu’elle se produise.