opérateurs de production

Dans le secteur industriel, le marché met aux prises de nombreux concurrents. Il est donc primordial de produire de façon optimale afin de satisfaire les clients et de leur garantir la meilleure expérience possible. Pour mener à bien cette politique visant à limiter les erreurs de non conformité, les entreprises placent les opérateurs de production au centre de leurs dispositifs. Pour limiter les erreurs des opérateurs de production dans l’industrie, il y a plusieurs moyens. Consultez notre dossier sur l’IoT pour la production industrielle pour en savoir plus.

L’importance d’une maintenance performante

Fabriquer des produits de qualité en grande quantité n’est possible qu’avec des outils de production performants. Ces derniers doivent donc faire l’objet d’opérations de maintenance efficaces et régulières.

Toutefois, le processus a quelque peu évolué ces dernières années.

En effet, la maintenance ne consiste plus seulement à empêcher un incident (panne, perte d’efficacité, etc.) et à prolonger au maximum la durée de vie des machines.

Désormais, l’objectif concerne également la recherche d’une optimisation du rendement.

En contact direct avec les machines, les opérateurs de production participent pleinement à la réussite de cet objectif. Ils sont en effet les mieux placés pour effectuer une analyse précise.

Cette démarche s’inscrit d’ailleurs pleinement dans le cadre d’une politique d’amélioration continue.

Améliorer la qualité de production en amont

Différentes méthodes permettent d’améliorer le processus de fabrication du point de vue qualitatif. Parmi les plus connues figurent le Poka Yoké, la méthode 8D ou encore l’AMDEC (Analyse des modes de défaillance, de leurs effets et de leur criticité).

Toutes ont en commun de chercher à optimiser chaque étape des opérations de production.

Les opérations de production ne sont pas les seuls leviers d’action.

Il est important également de bien former les salariés intervenant sur les postes de travail.

Mettre en place des formations avec l’aide de la réalité virtuelle ou d’un système d’assistance à distance se révèle souvent efficace.

Réagir au plus vite pour optimiser le travail des opérateurs de production

Lorsque l’on produit en grande série, il est nécessaire de réagir au plus vite en amont, dès qu’un problème est détecté. Pour y parvenir, le suivi de production doit être minutieux et les échanges entre les différents intervenants réguliers. La norme ISO 9001:2015 définit d’ailleurs les principales actions à mettre en place.

Parmi celles-ci, évoquons le cas des fiches de non conformité. Il s’agit d’un support de gestion des incidents de production.

On y retrouve une description précise de chaque anomalie relevée et du contexte qui l’accompagne (heure, lieu, position dans le processus de fabrication etc.).

L’analyse de ces données doit permettre à aboutir à des solutions qui éviteront que l’incident ne se reproduise.

Dans un second temps, cette fiche recevra également les observations concernant l’étude des correctifs mis en place lors de la détection de l’incident.

Contrôler l’efficacité des actions correctives est une réelle nécessité.