L’industrie a subi de nombreuses transformations au cours des décennies, avec l’amélioration constante des méthodes de gestion du travail et de la production et avec l’automatisation. Les objets connectés font désormais leur révolution et nous emmènent vers l’industrie 4.0. L’utilisation de lunettes connectées, de bandes RFID ou encore de commandes vocales vont accroître l’efficacité des techniciens de maintenance, améliorer la productivité et la sécurité dans l’industrie en introduisant des systèmes de production innovants.

 

A lire aussi dans notre dossier « IoT et maintenance industrielle » :

 

Des modifications en profondeur

L’intégration des objets connectés au cœur du système industriel apporte une profonde modification de la façon de travailler et de fonctionner.

Là où il n’y avait auparavant que des machines indépendantes les unes des autres, nous avons maintenant des installations connectées et communicantes.

Jusqu’ici, les techniciens de maintenance devaient tenir à jour des fiches de situation de toutes les installations dont ils avaient la charge.

Même avec un système informatique performant, il n’était pas toujours évident de distinguer les informations utiles et fiables ni d’accéder à ces informations.

Désormais, grâce à l’internet des objets, la maintenance industrielle est simplifiée. Les différents capteurs utilisés par les machines utilisent des technologies sans fil et communiquent entre eux.

Le volume des données générées est de plus en plus important et les capacités d’analyse et de traitement du big data prennent tout leur sens dans ce contexte.

Toutes ces informations recueillies et traitées automatiquement vont permettre de mettre en place une maintenance préventive plus efficace.

La maintenance industrielle va donc renforcer son efficacité avec des capteurs sur machines qui vont être capables d’avertir les techniciens sur la nécessité d’une opération.

Les opérations de maintenance inutiles (programmées à l’avance, régulièrement, mais sans forcément de besoin immédiat) vont être supprimées et la maintenance préventive, renforcée.

La maintenance prédictive va également être améliorée : les objets connectés communiquant entre eux, les techniciens de maintenance sauront s’il faut coupler plusieurs opérations afin d’obtenir une efficacité maximale.

Le nombre d’interventions va diminuer, ainsi que les coûts liés, mais elles seront plus efficaces.

La gestion des pièces de maintenance sera également optimisée.

 

Vers un gain de productivité et de sécurité

Si la maintenance des systèmes va être optimisée, le travail du personnel va être amélioré, tant en termes de productivité que de sécurité.

L’utilisation de lunettes connectées, d’affichage tête haute, d’une commande vocale ou mains libres va libérer le personnel d’un certain nombre de contraintes.

Lors d’une opération de maintenance industrielle, le technicien pourra être guidé dans sa tâche en recevant des informations supplémentaires sur son afficheur tête haute ou recourir à des assistants vocaux ou même demander une assistance à distance pour les situations plus complexes.

Lorsqu’il s’agit de retirer des pièces de rechange, un système de picking en mains libres permettra au technicien de retirer les pièces dont il a besoin simplement en les ciblant, un robot allant les chercher directement pour lui amener ou pour les acheminer jusqu’à un poste de travail.

Pour classer des pièces, des bracelets connectés vont indiquer à leur porteur où elles doivent aller, limitant ainsi le risque d’erreur.

Des bracelets connectés vont également être capables de repérer si un technicien effectue les bons gestes et déterminer ainsi comment les optimiser pour diminuer les risques de maladies professionnelles et améliorer son confort.

Il sera également possible grâce à ce type de bracelets, associé à d’autres objets connectés comme des lunettes, de faciliter la formation du personnel, ou de guide du personnel non qualifié afin que ces personnes soient en mesure d’effectuer les tâches demandées en toute sécurité.