maintenance industrielle

La technologie du numérique évolue. À l’ère du big data et de l’edge computing, on parle désormais de lunettes de réalité augmentée ou de « wearable technology », ainsi que de capteurs connectés qui permettent de récupérer les données d’un environnement et de les analyser pour prévoir des comportements futurs. Ces nouvelles technologies que sont l’intelligence artificielle et l’Internet of Things changent peu à peu le domaine de l’industrie et son mode opératoire. Tandis qu’on assiste à une déperdition des compétences (départs à la retraite des experts), les responsables de maintenance industrielle découvrent une nouvelle façon de travailler et gagnent en efficacité et en productivité.

 

A lire aussi dans notre dossier « IoT et maintenance industrielle » :

 

Les lunettes connectées

Les lunettes connectées donnent la possibilité de superposer des éléments virtuels projetés directement sur le verre de la lunette à la vue réelle du technicien de maintenance industrielle.

L’informatique industrielle lui permet entre autres de gagner énormément de temps en ayant à la vue un workflow précis, ainsi que la machine qu’il répare.

Cela est rendu possible en projetant sur la lunette via Internet un schéma ou des instructions de travail qu’il aurait besoin de savoir.

Avec le micro, le haut-parleur et la caméra qui se trouvent sur la lunette, le technicien peut directement recevoir de l’aide à distance : un responsable peut à la fois visualiser l’élément virtuel que voit le technicien, mais aussi ce qu’il voit de ses propres yeux, et ainsi lui apporter ses compétences techniques en communiquant avec lui en temps réel et offrant ainsi un transfert de connaissances. C’est qu’on appelle la maintenance prédictive.

 

Les objets connectés et la maintenance industrielle

Autrefois, les techniciens devaient attendre la panne afin d’intervenir et de réparer une pièce, ce qui pouvait stopper durant un long moment la chaîne de production.

L’autre option était la maintenance préventive, en changeant régulièrement, selon un calendrier, des pièces qui étaient encore viables, dans le but d’éviter les pannes.

Mais cette méthode de maintenance des équipements industriels était onéreuse, autant au niveau du technicien qui avait plus de travail à faire, qu’au niveau matériel, avec le gaspillage des pièces.

Les objets connectés dont il est question dans cette nouvelle ère permettent d’analyser des données telles que la pression ou la température à travers des capteurs qui informent en temps réel le technicien, qui peut alors anticiper la panne et changer la pièce de suite.

 

Les avantages de l’Internet of Things dans le domaine de l’industrie

Les avantages de l’Internet des objets sont multiples.

En avertissant le technicien uniquement quand la panne est sur le point de survenir, le temps d’intervention est drastiquement réduit.

De plus, avec l’assistance à distance, les déplacements sont effectués que si cela est nécessaire, et cela permet de réduire les coûts et le temps d’intervention notamment grâce aux lunettes connectées et à la télémaintenance.

Par conséquent, cela réduit également les délais d’intervention des sous-traitants, qui se déplacent uniquement si besoin, et peuvent donc se rendre plus disponibles dans le cadre de problématiques plus importantes.