IoT

Il y a quelques années encore, lorsque l’IoT n’en était qu’à ses balbutiements, les premières lunettes à réalité augmentée ont fait leur apparition. D’abord destinée à des démonstrations, des expérimentations ou au jeu vidéo, elles se sont perfectionnées au cours des années, au point de pouvoir devenir un outil particulièrement performant.

Désormais, l’IoT se met au service des forces de l’ordre et de la sécurité des citoyens. Voyons ce que les lunettes dynaEdge AR Smart Glasses peuvent apporter aux forces chargées de la protection des citoyens.

Envie d’en savoir sur les objets connectés, la réalité augmentée et comment ils peuvent aider votre entreprise ? Téléchargez notre guide des objets connectés au service des entreprises.

 

IoT : un véritable centre de données mobile

Jusque-là, un agent sur le terrain devait se connecter au centre des opérations pour obtenir des informations, soit ne se connectant depuis son véhicule s’il est équipé, soit en lançant un appel radio. Identifier un suspect, obtenir le nom du propriétaire d’un véhicule à partir de son immatriculation ou encore transmettre des photos d’une scène de crime ou d’accident nécessitait que l’agent ait accès à son véhicule ou qu’il rentre à sa base de rattachement. Cela peut représenter une perte de temps considérable.

Désormais, les lunettes connectées permettent à un agent assermenté présent sur le terrain d’accéder aux données dont il a besoin où qu’il se trouve. Son équipement lui permet de se connecter à sa base de données et ainsi obtenir toutes les informations dont il a besoin et auxquelles il a accès grâce à son habilitation.

Il devient alors très simple de scanner la plaque d’immatriculation du véhicule qui se trouve devant lui et de savoir à qui il appartient, s’il est en règle, s’il a été volé. Le signalement devient alors immédiat, le gain de temps important. L’agent peut également prendre en photo un individu et lancer automatiquement une reconnaissance faciale afin d’identifier un éventuelle suspect. L’agent, tout comme ceux qui l’entourent, gagnent immédiatement en sécurité, car il sait de suite qui est son interlocuteur.

 

IoT : la fin des centres d’opérations traditionnels

A présent, les forces de l’ordre disposent d’un véritable centre de commandement. Toutes les images reçues en provenance des lunettes connectées des agents sur le terrain sont retransmises en direct.

Les responsables du centre de commandement peuvent ainsi suivre en direct les opérations et transmettre leurs ordres plus efficacement. Ils peuvent avoir une vue d’ensemble de la situation et ainsi aider les forces présentes sur le terrain à gérer au mieux la situation et à améliorer leur sécurité.

 

IoT : l’accès à la vision du terrain

Les images pouvant être transmises en direct, mais également enregistrées afin d’être versées ensuite à une procédure, les lunettes connectées permettent de recueillir des preuves sur le terrain. Qu’il s’agisse d’un objet, d’une personne, d’une scène d’ensemble ou encore d’une vue panoramique, il sera possible de revoir l’ensemble des éléments dans leur contexte. La présentation et la préservation des preuves n’en seront que plus efficaces.

Enfin, le fait que les images soient immédiatement retransmises assure la transparence des procédures. Les forces de l’ordre, comme les citoyens auront ainsi la certitude que la description des faits est exacte, preuve à l’appui avec les images et les données en général transmises et enregistrées.

 

A lire aussi dans notre dossier « Internet of Things » :