lever les freins du télétravail - Votre IT Facile

Comment lever les freins du télétravail ? Car si les réticences concernant le télétravail sont nombreuses, il a globalement une bonne image auprès de tous les acteurs du marché de l’emploi (salariés, indépendamment de leur position hiérarchique, dirigeants et instances représentatives du personnel). Le meilleur moyen pour lever les freins au télétravail consiste à s’appuyer sur des technologies innovantes et fiables.

 

Donner l’accès aux données de l’entreprise

Travailler depuis un site autre que le siège de l’entreprise nécessite d’avoir accès aux données de l’entreprise. Il s’agit donc de permettre un accès à distance mais aussi de sécuriser l’accès à ces données.

Des solutions existent pourtant grâce notamment au développement des outils collaboratifs comme les offres bureautiques de Google ou de Microsoft. Toshiba a aussi mis au point pour les entreprises un pack facilitant le télétravail au travail de son offre Pack Pro Connect .

Enfin pour en savoir plus sur la sécurité en situation de mobilité vous pouvez télécharger notre guide de la sécurité.

Guide de la sécurité informatique | Votre IT Facile

> Je télécharge <

Des problèmes liés à la maîtrise des technologies innovantes

Un autre facteur d’incertitude réside dans la potentielle complexité de la mise en place du télétravail. En effet, certains dirigeants ne se sont pas encore appropriés les nouveaux outils numériques et n’ont pas véritablement intégré les méthodes collaboratives dans leurs pratiques d’encadrement.

De plus, les compétences informatiques de leurs collaborateurs varient notablement selon les postes. Il est certain que le passage au télétravail requiert la maîtrise des technologies spécifiques aux échanges à distance. Cependant, des efforts en matière de formation associés à l’utilisation d’outils adaptés permettent de lever ce frein technologique.

 

Des craintes d’ordre juridique et social en passe d’être levées

Suite à une concertation sur le télétravail rassemblant l’ensemble des parties prenantes, l’ordonnance du 22 septembre 2017 a été promulguée. Elle favorise le recours au télétravail, notamment en clarifiant sa définition et en simplifiant sa formalisation.

Elle insiste sur son caractère volontaire mais également réversible et définit les conditions d’emploi du télétravailleur. Les DRH, comme les salariés, peuvent ainsi trouver un cadre légal préservant les intérêts de chacun.

La mise en place de cette nouvelle réglementation montre la volonté de lever les freins du télétravail et d’encourager son essor en France.

 

Des réticences culturelles et managériales

Une des spécificités hexagonales en matière de travail concerne l’importance de la présence physique des employés dans les locaux professionnels, notamment pour les catégories sociales supérieures. En effet, le management peut craindre des difficultés à gérer des équipes dont les membres sont installés hors des bureaux.

Cependant, pour contrôler l’activité de leurs collaborateurs, les managers possèdent des outils et des indicateurs utilisables même pour des télétravailleurs. Il s’agit plutôt de repenser l’organisation du travail et les relations de confiance entre les différents intervenants pour passer outre ces craintes.

 

La solution pour lever les freins du télétravail : un environnement technique performant et simple d’utilisation

Les industriels de l’informatique ont anticipé le développement du télétravail. Ils offrent une large gamme de produits (matériel et logiciels) facilitant la productivité des collaborateurs, quel que soit l’endroit où ils sont installés.

Toshiba propose, par exemple, une gamme d’ordinateurs portables légers et performants se connectant facilement au bureau comme depuis l’extérieur. Ils sont dotés d’outils de productivité (dont Office 365) et de collaboration (tels que Cisco Spark). La sécurité et la protection des données est assurée grâce à la solution Cisco AMP (Advanced Malware Protection).

A lire dans notre dossier télétravail :

 

Toshiba_guide_securite_informatique