La qualité de vie au travail défini en partie le choix des solutions informatiques de l’entreprise.

Aujourd’hui, le choix des solutions informatiques n’est pas uniquement défini par des notions de performances ou d’adéquation au métier de l’entreprise. Des paramètres plus subjectifs  en apparence rentrent en ligne de compte. Un matériel informatique choisi pour son design élégant et valorisant aura un impact positif sur les utilisateurs. A condition que les basiques soient respectés : performances, ergonomie, fiabilité… Un choix somme toute assez logique, et qui se rapproche de celui que font les particuliers pour leur matériel.

Environnement de travail

Une meilleure qualité de vie au travail améliore la performance générale de l’entreprise. Il convient donc que le côté humain soit développé au mieux. Les  départements des ressources humaines à qui incombe cette tâche devraient inclure les DSI dans leurs réflexions. Ainsi les moyens techniques seront parfaitement adaptés à ce qui a été défini pour améliorer le bien-être au travail.

D’autant plus que les technologies de l’information, à commencer par la généralisation des outils de mobilité (smartphone, PC Portables, tablettes…) permet désormais de nouveaux modes de travail. On pense immédiatement au télétravail, ou aux bureaux partagés. Ces nouveaux modes de travail impliquent une adaptation de l’entreprise (temps de travail, sécurité des données…) mais aussi des employés. La frontière entre travail et vie privée étant de plus en plus ténu, de nouvelles règles sont parfois nécessaires.

Des changements tels que le télétravail ont des impacts environnementaux (écologiques) positifs par la diminution de la pollution liée aux transports. A nuancer cependant par la consommation d’énergie supplémentaire lorsque les employés travaillent à leurs domiciles. Quoiqu’il en soit, l’écologie est entrée dans l’entreprise et a des conséquences sur l’environnement de travail.