comment se protéger des menaces informatiques

La sécurité du réseau informatique fait partie des enjeux essentiels pour toutes les entreprises. Néanmoins, les plus petites d’entre elles n’ont pas toujours conscience de leur vulnérabilité. Ces entreprises sont pourtant particulièrement exposées puisqu’elles disposent de peu de moyens et ne peuvent pas compter sur les services d’une direction des systèmes d’information (DSI) étoffée. Les cyberattaques sont susceptibles d’être conduites par des acteurs divers (concurrents, personnes malveillantes…) et peuvent prendre différentes formes. Toute intrusion risque de générer des conséquences désastreuses. Nous allons ici vous livrer quelques conseils qui vous permettront de savoir comment assurer la sécurité du réseau informatique de l’entreprise. Vous pourrez ainsi identifier les failles de votre infrastructure et exploiter pleinement les potentialités de vos logiciels.

Comment optimiser la sécurisation de votre réseau informatique ?

Nul n’est à l’abri d’une cyberattaque et certains chefs d’entreprises se trouvent parfois démunis. Toutefois, le défi visant à sécuriser vos serveurs peut être relevé assez aisément en suivant quelques points de vigilance et en déployant des technologies peu onéreuses.

Homogénéisez et tenez à jour votre parc informatique

Nous vous invitons à prendre en compte ces 4 conseils pour bien sécuriser son parc informatique :

  • Réalisez un inventaire de l’ensemble des ordinateurs et équipements informatiques de votre entreprise, y compris de la flotte mobile, et identifiez les différents OS et dispositifs de protection installés.
  • Procédez à l’uniformisation des OS et des paramètres de sécurité.
  • Installez un pare-feu local, ainsi qu’un même dispositif anti-intrusion et antivirus sur chacun des postes de travail.
  • Veillez à mettre vos applications et antivirus régulièrement à jour, afin de protéger votre infrastructure d’une intrusion rendue possible par la présence de failles de sécurité.

Adoptez une politique de sécurité informatique à l’échelle de l’entreprise

Pour être réellement efficace, il convient de ne pas attendre que vos systèmes d’information soient la cible d’une attaque, pour réagir. Il s’agit au contraire d’anticiper une telle situation en identifiant les points de vulnérabilité, puis en mettant en place des procédures auxquelles l’ensemble des personnels de l’entreprise et les prestataires et fournisseurs externes seront sensibilisés et formés.

Une fois définies, les modalités pratiques de cette politique de sécurité informatique pourront être consignées sous la forme d’une charte écrite. Vous veillerez notamment à :

  • adopter une stratégie efficace de sauvegarde des données sur un serveur local (à intervalles réguliers, voire même quotidien), afin de restaurer lesdites données et poursuivre votre activité,
  • gérer les accès Internet de l’entreprise, en utilisant votre pare-feu local comme un antivirus ayant vocation à bloquer les contenus issus de serveurs douteux,
  • gérer l’accès aux contenus présents dans les serveurs internes de l’entreprise, en définissant le périmètre des partages d’informations entre services,
  • sécuriser les accès Wi-Fi, particulièrement sensibles puisque des pirates peuvent accéder aisément à votre infrastructure, en se postant à proximité immédiate de vos locaux professionnels,
  • procéder au chiffrement des données présentes sur vos ordinateurs portables, clés USB et disques durs externes.

En fonction de la complexité de la situation de votre entreprise, vous pourrez faire le choix de confier la sécurisation de vos serveurs à une cellule interne ou d’externaliser cette mission auprès d’une équipe d’experts mieux à même d’identifier les failles de sécurité.

À quels risques informatiques les PME sont-elles exposées ?

Votre réseau informatique constitue une porte d’entrée privilégiée pour les pirates. Si vous n’y prenez pas garde, les plus doués d’entre eux pourraient même accéder à vos données et informations les plus sensibles grâce à des logiciels malveillants. Nous avons recensé pour vous les 7 risques à éviter dans les PME.

L’infection par des virus ou programmes malveillants (les malwares)

Très courants et toujours plus performants, ces programmes sont d’autant plus redoutables qu’ils sont silencieux et risquent de livrer vos informations à des personnes mal intentionnées. Pour se protéger de ces ennemis redoutables, il convient de se doter d’un antivirus performant de qualité professionnelle et d’être particulièrement vigilant dans la réalisation des mises à jour.

L’envoi d’e-mails piégés

Cette pratique vise à inciter le destinataire de l’e-mail à effectuer une action compromettant la sécurité du système. Il pourra s’agir par exemple d’ouvrir une pièce jointe ou un lien. Les personnels devront notamment être sensibilisés à la nécessité d’examiner scrupuleusement les e-mails reçus (vérification de l’objet et de l’adresse mail de l’envoyeur, style du message…).

La perte ou le vol d’un matériel informatique nomade (clé USB, PC portable…)

Le chiffrement des données est particulièrement important puisque de nombreux personnels exercent une part non négligeable de leur activité professionnelle en dehors des murs de l’entreprise. Le choix et la gestion des mots de passe devront également être traités avec une grande rigueur.

Le risque de malversation interne à l’entreprise

L’ennemi de l’intérieur est souvent le plus redoutable puisqu’il n’aura pas à s’introduire dans le système, étant entendu qu’il s’y trouve déjà. Il conviendra donc de permettre l’accès aux données les plus sensibles à un public très restreint.

Le piratage

Il consiste, pour un hacker, à pénétrer dans votre système en craquant votre réseau ou un poste de travail. En mobilisant un logiciel performant, en pratiquant le monitoring ou encore en faisant appel à un fournisseur externe, vous serez en mesure d’identifier les intrusions dont vous avez été victime.

L’espionnage industriel

Les entreprises disposant d’un savoir-faire technologique prisé et celles s’inscrivant dans un secteur d’activité très concurrentiel y sont particulièrement exposées. Pour s’en prémunir, il conviendra notamment de supprimer les accès des anciens employés et de limiter ceux accordés aux prestataires externes.

Les erreurs humaines

Les personnels de l’entreprise devront être sensibilisés régulièrement aux procédures internes et formés à l’utilisation des logiciels dont ils disposent.

Toshiba_guide_securite_informatique