antivirus

Se connecter en ligne implique que tout utilisateur accepte de s’exposer ouvertement : renseigner son identité, communiquer ses données bancaires pour les achats en ligne, télécharger des documents sensibles ou confidentiels, etc. Les informations personnelles circulant sur le réseau internet sont susceptibles d’être la cible de la cybercriminalité. Vol de données, piratage des comptes, usurpation d’identité : contre toutes les failles possibles, la sécurité du poste de travail doit être une priorité absolue, à mettre à jour régulièrement.

Comment procéder à la sécurité de votre ordinateur ?

Plusieurs programmes existent pour que votre ordinateur soit protégé contre les virus ou une intrusion par clé USB, par exemple. 

La sécurité du poste de travail par mots de passe est la première étape à effectuer. Le mot de passe doit être long, contenir plusieurs caractères différents et être difficilement déchiffrable. 

Vient ensuite l’installation d’un antivirus. Différents logiciels de ce genre permettant de sécuriser votre poste de travail existent sur le marché et doivent être régulièrement mis à jour pour être efficaces.

D’ailleurs, que vous ayez un pc sous iOS ou sous Windows, les deux systèmes d’exploitation disposent d’un firewall. Grâce au firewall, les connexions entrantes et sortantes sont filtrées. 

Enfin, pour une protection optimale, tous les programmes de sécurisation doivent être mis à jour très souvent par l’administrateur ou de manière automatique pour réduire les risques de piratage du réseau et réparer les failles. 

À noter que le stockage des données sur des disques ou des serveurs externes garantit la sauvegarde de l’activité de l’entreprise.

Bien configurer votre antivirus

Pour assurer la sécurité du poste de travail et des données, l’installation d’un logiciel dédié est la solution la plus efficace à mettre en place. 

Sa fonction principale est d’empêcher l’intrusion de virus pouvant endommager vos fichiers et disques durs. 

Bien paramétré, il a aussi pour fonction de scanner les fichiers, le contenu d’une clé USB dès qu’elle est insérée sur le poste de travail et de vérifier la signature des programmes installés. 

Si la signature d’un code malveillant est détectée, celui-ci est immédiatement stoppé par le logiciel de sécurisation. Les fichiers reçus dans les emails sont scannés systématiquement. Si une anomalie est détectée, le fichier ne peut pas être ouvert. 

En cas de danger virtuel, l’administrateur des serveurs informatiques de l’entreprise peut aussi informer les utilisateurs à propos de l’email ou du programme suspect. 

Dans tous les cas, il est important de tenir à jour tous les logiciels de protection et les systèmes d’exploitation afin d’éviter qu’un programme corrompu puisse infecter une ou plusieurs machines.

Toshiba_guide_securite_informatique