cloud computing

Le cloud computing est une expression à la mode que beaucoup ont pu entendre au moins une fois. Certains pensent d’ailleurs n’avoir jamais eu à faire avec ces technologies alors qu’il n’en est rien. En effet, nous sommes nombreux à utiliser des outils pour faciliter le travail collaboratif comme c’est le cas de Google Drive, de Dropbox ou encore de OneDrive. Ces logiciels ont tous un point commun : vos données ne sont pas stockées uniquement sur un serveur personnel et une simple connexion Internet permet d’y accéder en temps réel.

Comprendre ce qui se cache derrière le cloud computing

La fonction du cloud computing ou de l’informatique dans les nuages consiste donc à décentraliser les données pour les rendre accessibles sur une multitude d’appareils et de pouvoir y accéder de manière transparente depuis n’importe quel outil informatique. 

Le cloud est surtout utilisé dans le cadre du stockage des données, mais d’autres applications bénéficiant de ces nouvelles technologies existent et touchent tous les secteurs. 

Les fournisseurs de cloud sont nombreux et les plus gros acteurs d’Internet se sont positionnés sur le marché comme c’est le cas de Google, de Microsoft et même d’Amazon

Chacun de ces acteurs propose des plateformes de développement permettant de créer ou installer des outils informatiques. 

Pour les plus petites entreprises, il est envisageable de prendre contact avec un fournisseur de services cloud spécialisé dans son domaine afin d’utiliser des outils qu’il ne sera pas nécessaire de développer ou d’administrer. 

Il existe également trois formes de cloud avec, dans un premier temps, le cloud public où les machines sont partagées, et dans un second temps, le cloud privé où les serveurs utilisés sont dédiés à un client en particulier. 

Il existe aussi un modèle intermédiaire qui porte le nom de cloud hybride et qui mixe les deux approches précédentes.

Les avantages du cloud computing pour le travail mobile en entreprise

Les avantages des logiciels basés sur le cloud computing sont multiples. 

En effet, parce qu’ils sont stockés directement sur des serveurs distants et non plus sur les postes de travail, leurs évolutions sont très largement facilitées. 

Alors qu’il fallait s’occuper des mises à jour de toutes les machines, cela n’est plus nécessaire grâce au cloud et à l’accès aux données par le biais d’Internet. 

Les entreprises bénéficient automatiquement d’une réduction des coûts liés à l’évolution des applications. D’autre part, les informations sont disponibles sur tous les supports. 

Ce que les dirigeants des PME apprécient, c’est également la notion de scalabilité associée à certains outils du type « software as a service ». 

En effet, les logiciels sont souvent vendus sous la forme d’abonnements qui s’adaptent aux besoins de l’entreprise et au nombre d’appareils qui peuvent être utilisés. 

Lorsque l’organisation est amenée à évoluer, il n’est plus utile de modifier ses infrastructures informatiques. 

En changeant simplement de forfait, il est possible de bénéficier de plus de performances, d’options et d’espace de stockage.

travail collaboratif