réseau informatique

Les nouvelles technologies sont de plus en plus présentes dans notre vie quotidienne et c’est encore plus vrai dans l’univers des entreprises, où les systèmes et les réseaux informatiques sont devenus des outils indispensables. Ces technologies, toutefois, sont en constante évolution, tout comme les menaces qui pèsent sur leur sécurité. Il faut donc se montrer particulièrement vigilant si l’on veut éviter une intrusion exploitant l’une des failles des ordinateurs de l’entreprise. Vous trouverez dans cet article 4 conseils pour bien sécuriser son parc informatique, ainsi qu’une astuce supplémentaire.

1) Chiffrer et sécuriser les données de son entreprise

Qu’elles aient une valeur personnelle, stratégique ou économique, les données d’une PME doivent impérativement être gardées secrètes. Mieux vaut bien les sécuriser ! En la matière, rien ne vaut le chiffrage des données du réseau informatique. Cette sécurisation, qui a fait ses preuves, consiste à rendre vos données sensibles illisibles pour toute personne qui ne détient pas les clés du déchiffrement ainsi que le mot de passe pour y accéder.

Il faut savoir qu’il existe deux types de chiffrement : le chiffrement symétrique et asymétrique. Bien qu’ayant tous deux la même utilité, ils divergent au niveau de l’utilisation des clés de déchiffrement. En effet, là où le chiffrement asymétrique nécessite l’utilisation de deux clés différentes – une clé publique pour chiffrer les données et une clé privée pour les déchiffrer – le chiffrement symétrique ne nécessite l’utilisation que d’une seule clé pour réaliser les deux actions.

2) Sensibiliser ses employés à la cybersécurité

Pour affronter la cybercriminalité, il est essentiel que vos employés soient bien informés et capables de reconnaître les 7 risques informatiques à éviter dans les PME, tels que les virus, les malwares, les failles, les intrusions, les cyberattaques, les attaques dissimulées et les tentatives d’hameçonnage. Rien ne vaut une formation de qualité à la cybersécurité, dispensée par un professionnel capable d’enseigner les différents process à respecter en matière de sécurisation des appareils informatiques.

Il pourra, en outre, mettre en place une charte informatique destinée à être consultée par vos salariés en cas d’intrusion dans leurs réseaux, leurs serveurs ou leurs appareils, par exemple. Pour éviter toute vulnérabilité au sein de vos équipes, pensez également à tester régulièrement le personnel de votre PME tant au niveau de leur connaissance des nouvelles technologies que de leur sécurisation. Et n’hésitez pas à refaire régulièrement une formation de rappel le cas échéant.

3) Protéger au maximum son réseau informatique

Pour préserver l’intégrité de votre réseau informatique, il faut impérativement traiter chaque faille, qu’il s’agisse de l’attaque d’un virus, d’une tentative d’intrusion dans votre système ou de la vulnérabilité de vos serveurs. Sachez toutefois qu’il est humainement impossible d’arriver à préserver seul son intégrité, d’où l’intérêt d’utiliser des logiciels et programmes spécialement conçus et pensés à cet effet.

En matière de cybersécurité, procédez en trois étapes :

  • 1) Installez un ou plusieurs antivirus performants : il existe de nombreux programmes antivirus gratuits ou payants sur le marché, offrant de très bonnes fonctionnalités.
  • 2) Vérifiez et configurez vos pare-feux : les « firewall » repèrent et bloquent systématiquement toute tentative d’intrusion ou logiciels malveillants.
  • 3) Utilisez un réseau privé virtuel (plus connu sous les termes de Virtual Private Network ou VPN) permettant aux ordinateurs de votre entreprise d’être connectés entre eux sans limitation de distance et sans avoir recours aux réseaux de télécommunication, ce qui préserve leur intégrité.

4) Adopter les bons réflexes en cas de cyberattaque

Peu importe la nature de l’attaque et les technologies auxquelles vous devrez faire face : paniquer n’est jamais la bonne solution ! Pour préserver l’intégrité de votre système informatique, restez calme et procédez en trois étapes : 

  • éteignez les appareils non infectés, 
  • faites immédiatement appel à un expert (seul à même de contrer le problème sans causer davantage de dégâts),
  • ne touchez plus à rien !

N’éteignez surtout pas les ordinateurs qui sont contaminés, sous peine de perdre une grande partie de vos données d’entreprises, et, par la même occasion l’opportunité de retrouver votre hacker. Ne cliquez sur aucun lien ou aucune fenêtre pop-up susceptible d’apparaître sur vos écrans. Ne contactez pas le numéro de téléphone ou le mail qui peut vous être donné, car vous tomberiez immanquablement sur votre hacker. Et enfin, ne cédez jamais à un quelconque chantage de sa part, sous peine de ne plus en voir la fin.

N’oubliez pas de tester régulièrement le système informatique !

Quelles sont les solutions de sécurité informatique à disposition des entreprises ? Les technologies, les logiciels et les ordinateurs évoluent en permanence, d’où l’importance de tester votre système régulièrement pour voir si sa sécurité est toujours à son niveau optimal.

Il est notamment recommandé de procéder à des exercices d’intrusion, des simulations de piratage ou des analyses automatisées : autant de moyens qui vous permettront de connaître à la fois les points forts et les failles de votre système. Si vous trouvez des défauts en matière de sécurité, vous pourrez les corriger. Si votre système ne présente que des points forts, vous pourrez essayer de les améliorer encore.

Pour tester la sécurité du réseau informatique de votre entreprise, n’hésitez pas à organiser un concours avec une récompense à la clé. En plus de motiver vos salariés, ce challenge ne manquera pas de les entraîner à la cybersécurité de façon ludique. Cela vous permettra en outre de vérifier leurs connaissances effectives ainsi que leur réactivité face à la mise en œuvre d’attaques de cybercriminalité.

Toshiba_guide_securite_informatique